Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sur la "Grande Tribulation"

Voici un lien vers un article intéressant par Jean-Yves Hamon (?) sur la "Grande tribulation", qui après la "grande apostasie" annoncée par les apôtres et le Messie, précède le "Jugement dernier" et l'avènement du Royaume.

Dans cet article, l'auteur combat notamment quelques erreurs répandues à propos de cette tribulation.

Commentaires

  • J'avais lu dans un livre (Dialogues avec l'ange) que la douleur rendait la personne (comparée à une pomme) plus douce ou qu'elle pourrissait. Et sans surprise, ceux qui essayent d'y échapper auront plutôt tendance à pourrir.

    Sinon, je ne m'attendait pas à ce que la situation se dégrade aussi rapidement. Peut-être que l'on doit en quelque sorte rattraper la période de confinement ? Et tout cas, si ce que nous vivons n'est pas le prélude à l'Apocalypse de Jean, cela y ressemble furieusement.

  • Je n'ai pas lu ce livre. Mais j'insiste : la douleur ne porte aucun fruit spirituel ; le "masochisme chrétien", de Thérèse d'Avila ou Marthe Robin, est un satanisme (les délires de cette dernière ne le cachent pas beaucoup).
    Plus largement, le puritanisme n'a aucun fondement évangélique et il est une des causes de la pédocriminalité qui gangrène le clergé ou de la pornographie qui gangrène les Etats-Unis.

    - Certains suppôts de Satan et certains chrétiens se disputent la croix, instrument de torture romain - ce sont les suppôts de Satan qui ont raison, la croix n'est pas un symbole spirituel, c'est le symbole du vice et de la culture de mort.

    - L'existence de chaque chrétien est un prélude à l'apocalypse. Les Douze étaient loin de la parousie, tout en étant très proche d'elle. La foi délivre de l'obligation d'être de son temps.

  • Merci pour cette trouvaille, Lapin !

  • Je t'avoue, Lapin qu'à la lecture de ceci http://jyhamon.eklablog.com/attention-le-jesus-grec-est-un-dangereux-escroc-a47336174

    on ne sait s'il dénonce la trinité ou s'il expose ses/les vues du judaïsme sur le Christ...

  • Ce qui me paraît incontestable dans ce développement sur la "Trinité" :
    - L'idolâtrie est bel et bien l'arme de prédilection de Satan (c'est un thème central du théâtre de Shakespeare) ; l'idolâtrie de la "Vierge Marie", "mère de Dieu", est répandue dans certaines communautés chrétiennes et ses manifestations sataniques assez faciles à reconnaître.
    L'idolâtrie de Jésus consiste à le présenter comme le "Sauveur du monde".

    - Les spéculations sur la "nature de Dieu" constituent un corpus théologique typiquement médiéval, marqué par l'intellectualisme. On voit mal quels fruits ont donné de telles spéculations ? Or le Messie a condamné la religion juive (des Pharisiens) pour cette raison qu'elle n'a pas donné les fruits attendus, elle n'a pas fait fructifier la parole des prophètes.

Écrire un commentaire

Optionnel