Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chrétien dans la Cité (2)

A propos de l'exhortation d'un prélat catholique français : - C'est un devoir chrétien de voter.

Celle-ci a été prononcée il y a quelques années, mais il est à craindre que ce prélat ne la renierait pas aujourd'hui.

Il s'agit là d'un péché contre l'Esprit, autrement qualifié de "fornication" dans la théologie chrétienne, car c'est le péché le plus grave que l'on puisse commettre - sa gravité excède celle de l'impudicité.

L'Apôtre prône dans son épître aux Romains la soumission aux autorités civiles. Il faut comprendre que Paul prône la soumission dans le domaine des affaires civiles, non dans le domaine spirituel (cela peut sembler une évidence, mais dans les temps modernes la politique a pris une coloration mystico-religieuse dans de nombreux pays).

Le vote n'est pas une obligation légale en France; bien que les pouvoirs publics incitent fortement les citoyens à voter, aucune sanction n'est prévue en cas d'abstention. Le chrétien n'a aucune raison d'aller au-delà de ce que la loi civile exige - ce prélat est donc un menteur ; or c'est le devoir du chrétien de combattre le mensonge.

- Si l'on se place dans un contexte où l'abstention est sanctionnée, comme c'est le cas au royaume voisin de Belgique, dans ce cas le chrétien assujetti au roi des Belges doit voter, ou tout du moins s'acquitter de l'amende prévue en cas de défaut, comme les autres sujets. Mais ce n'est pas là son devoir "en tant que chrétien", mais en tant que sujet du roi des Belges.

En tant que chrétiens nous devons conserver à l'esprit que, selon l'Apôtre, "les oeuvres ne sauvent pas", mais seulement la foi en Jésus-Christ ; l'action politique ne contribue pas au salut, car il s'agit d'une oeuvre de chair. En se mêlant trop de questions sociales ou politiques, le chrétien risque d'oublier l'avertissement du Messie selon lequel son royaume n'est pas de ce monde - c'est là le plan de Satan : faire prêcher un faux christianisme.

Commentaires

  • C'est d'autant plus vrai que maintenant, tous les partis politiques en France sont morts ou en voie de l’être...

  • La plupart des discours et programmes politiques en France et à l'étranger sont des discours mystico-religieux étrangers à l'esprit évangélique - qu'il s'agisse du nationalisme, ou encore du communisme (= égalité et fraternité). Même la conception de l'argent mise en avant par les partis dits "libéraux" ou capitalistes est mystico-religieuse (on le sait en France grâce à Molière qui a décrit avec précision le type irrationnel de l'avare).

    Il est en outre difficile pour un chrétien de cautionner un parti qui se réclame des "Droits de l'homme", car du point de vue chrétien scientifique, il s'agit d'une formule à peu près dépourvue de signification rationnelle (autrement dit vulgairement d'un "piège à cons", le plus souvent tendu par des esclavagistes).

Écrire un commentaire

Optionnel