Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un cas de pharisaïsme

Une gazette démocrate-chrétienne, particulièrement néfaste dans la mesure où elle vise les jeunes gens, consacrait récemment sa "Une" à la "mondanité" et les moyens de la combattre.

Or la démocratie-chrétienne est constituée de différents "courants chrétiens" que le prétexte mondain rassemble, non la foi.

Autrement dit, pour démontrer que la démocratie-chrétienne et ses propagandistes représentent l'apostasie, il suffit de démontrer que la démocratie-chrétienne est une religion mondaine.

Bien entendu aucun soi-disant chrétien n'approuvera la "mondanité", étant donné que le monde est décrit par le Messie et les apôtres comme étant sous l'emprise de Satan jusqu'à la fin des temps. Plusieurs moralistes avisés ont fait observer que jamais le monde n'a été plus dévalué qu'il n'est par la religion chrétienne.

Mais le terme de "société" en usage dans les discours, gazettes et traités contemporains, est exactement synonyme du "monde" et a remplacé ce terme dans le langage courant.

Le but du "socialisme", étant donné son échec pratique, est probablement surtout de redorer l'image du monde.

Par conséquent une "doctrine sociale" est une "doctrine mondaine", et comme la démocratie-chrétienne consiste à substituer telle ou telle doctrine sociale à la foi véritable, la démocratie-chrétienne a une vocation essentiellement mondaine. 

Écrire un commentaire

Optionnel