Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hazarou akbar !

Le sentiment religieux est particulièrement développé dans les régimes technocratiques, d'où l'expression judicieuse utilisée par certains critiques de "nouveau tribalisme" pour désigner la culture ultra-moderne.

Le téléphone portable fait partie des outils qui illustrent le mieux cet extrémisme religieux, et l'on ne peut pas s'empêcher de sourire en voyant de soi-disant "esprits laïcs" consulter fébrilement leur messagerie, comme un moine bouddhiste tripote son chapelet à longueur de journée.

Si l'utilisateur en question se déclare "rationaliste", on éclatera de rire car l'usage du téléphone portable est tout sauf "rationnel". A la réflexion, j'ai beaucoup trop de doigts sur la main pour compter les personnes dans mon entourage qui font du téléphone un usage rationnel. Le plus souvent cet usage est sentimental, c'est-à-dire religieux.

Quelques-uns de ces usagers plaident pour un usage moins compulsif et masturbatoire, s'en déclarant des exemples- ce sont sans doute les pires, car lorsque l'alcoolisme ravage un peuple, ceux qui savent boire raisonnablement devraient s'abstenir de le faire publiquement, ainsi qu'un adulte s'abstient devant un enfant de montrer l'exemple d'un comportement qu'un enfant ne pourrait imiter sans s'exposer à un grave danger.

Hannah Arendt aborde cette question du sentimentalisme religieux excessif qui règne dans les régimes totalitaires technocratiques sous un autre angle. Elle note la disparition progressive des préoccupations pragmatiques, ce qui revient à indiquer le progrès du mysticisme religieux. Un auteur mystique, dans le mauvais sens du terme, cultive le néant, s'adonne à la quadrature du cercle.

Plus une personne est pragmatique, plus elle résistera à l'usage du téléphone portable, y discernant plus facilement qu'une femme ou un enfant un gaspillage.

On peut aussi qualifier de littérature mystico-religieuse la "science-fiction", définissable au sens strict comme un produit de la technocratie, visant principalement le divertissement ; cette définition englobe de nombreux travaux et formules mathématiques récents dont l'utilité est plus que discutable.

 

Commentaires

  • Cette religion matérielle, je la résumerais ainsi : "Détruisons toutes les barrières (morales, naturelles, nationales, etc.) pour pouvoir jouir sans limites de ce monde !"

  • Encore une fois vous utilisez un vocabulaire parfaitement équivoque. Il faut dire que la promesse de jouissance des élites capitalistes démocrates-chrétiennes est une promesse NON TENUE. Les Etats-Unis sont une nation dont la culture est puritaine. Ce puritanisme est observable au niveau même de la pornographie américaine, assimilable à une danse macabre.

    La jouissance est un mobile typiquement réactionnaire. Je veux dire par là que ce sont les philosophes ou les doctrines réactionnaires (Nietzsche), dont l'influence ne se fait sentir que faiblement, au niveau de la contre-culture, qui fournissent le mode d'emploi de la jouissance, en indiquant par exemple qu'elle repose sur la connaissance de soi et de ses limites.

    Donc le totalitarisme, essentiellement démocrate-chrétien ou médiéval, repose sur l'apologie de la souffrance et de la douleur, directe ou indirecte. C'est aussi la raison pour laquelle la femme est montrée en exemple dans la culture totalitaire : en raison de son abnégation particulière et d'une moindre conscience de ses limites.

  • Si j'utilise un vocabulaire équivoque c'est involontaire en tout cas.

    La jouissance dont je parle est aussi une souffrance, dans le sens ou elle est déchirement, séparation avec l’être au grand profit de l'avoir. Par conséquent, on doit toujours aller plus loin dans cette drogue pour oublier ce mal d’être ou si vous préférez, on doit toujours plus nourrir le puits de l’être désespérément vide par de l'avoir, qui ne donne qu'une satisfaction illusoire et passagère.

  • En effet, les personnes qui jouissent raisonnablement ne se droguent pas. Il faut le dire nettement contre un certain nombre de prêcheurs qui font passer l'hédonisme ou l'individualisme pour le mal du siècle.

  • L'impression que ce smartphone est La drogue parfaite, je ne connais qu'une personne qui n'en prend pas (à part moi, je résiste!)
    et vous?

  • ha tiens je viens de voir que l'assemblée a voté l'interdiction dans les écoles! donc c'est officiel, c'est bien une drogue! ça donne envie de retourner à l'école du coup!

  • Et surtout pas en prison où on t'en donne si t'en as pas (pour officiellement maintenir les liens familiaux) à quand une appli pour suivre l'évolution du cadavre de l'abonné dans le cercueil?

  • "Nokia suggère que le tatouage soit appliqué comme un vrai tatouage, mais avec de l’encre ferromagnétique, c’est-à-dire sensible aux aimants. Avant de procéder au tatouage, l’encre serait portée à haute température afin d’être démagnétisée de manière temporaire. Une fois le tatouage terminé, il est possible de le magnétiser à nouveau en mettant un aimant à son contact à plusieurs reprises. Il deviendrait ainsi sensible aux champs magnétiques.
    La firme finlandaise propose une deuxième version beaucoup moins intrusive de sa technologie: un autocollant magnétique (que l’on porterait comme un tatouage) qu’il est alors possible de retirer si vous ne souhaitez pas être connecté en permanence."

    Là je sens venir le signe sur la main droite de l'Apocalypse; ça se précise!

  • Pour ma part, j'en ai un mais je l'utilise tellement peu souvent...
    L'interdiction des portables à l'école restera une mesure symbolique tout comme l'assemblée d'ailleurs.

    Personnellement, je verrait plutôt la marque comme une sorte de code-barre, pour réduire l'humain au stade de marchandise, donc à l'avoir.

  • Mieux vaut se tenir à une interprétation générale de ce passage de l'Apocalypse, en lien avec la prédication de Jésus-Christ.
    Il est vrai que ce passage (XIII, 11-18) paraît évoquer de façon allégorique la puissance technologique, capable "d'opérer de grands prodiges", de subjuguer "petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves".
    Il faut remarquer ici à propos de la technologie qu'elle est une culture macabre ; le suicide des jeunes gens qui baignent dans un environnement technologique n'a rien de bien surprenant.
    Le "nombre de la bête" signifie probablement la mort, car la mort est effectivement le calcul le plus humain.
    - Il faut dire encore pour rapprocher ce passage des manifestations de la puissance technologique que la technologie est une puissance inférieure à la nature, ce dont seuls les ingénieurs et les techniciens arrogants ne s'aperçoivent pas. Le pouvoir technocratique peut donc être présenté comme le pouvoir restauré de la Nature.
    - La marque sur la main droite ou le front, symbolisant l'action/habileté et la volonté, signifie l'appartenance à Satan de la plus grande partie de l'humanité - appartenance discrète, en comparaison du satanisme tapageur de tel ou tel sectateur de Satan ou individu manifestement possédé.
    Le nombre des fidèles chrétiens est réduit à la portion congrue, à la fin des temps, quand au contraire Satan a conquis le monde.

Écrire un commentaire

Optionnel