Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vers la cime

L'homme est éloigné de la Vérité comme le troupeau de la cime de la montagne.

Lorsque l'homme ordinaire parle de "vérité", il ne fait le plus souvent que parler de son désir que la cime de la montagne descende jusqu'à lui.

Les intellectuels ou les philosophes demeurent souvent éloignés de la Vérité car ils n'ont ni jambes ni bras pour gravir la montagne.

Les riches ont l'impression de voler au-dessus de la terre, mais les pauvres voient les chaînes de la nécessité qui enchaînent le riche à la terre et le condamnent à mort.

Commentaires

  • Pour ma part, je tache de m'approcher le plus possible de la vérité, même si cela est loin d’être facile en effet...

    La vérité sur les temps que nous vivons est que l'on assiste à la fois à un mouvement global de pourrissement, de décomposition (économique, sociétaire, etc.) et, à un durcissement de ce que l'on nomme communément "politiquement correct", ses deux mouvements allant de paire.

  • Plus on s'élève vers la cime, moins on doit se préoccuper des "questions de société" (comme ils disent) qui agitent le troupeau dans la plaine.
    La mondanité condamnée par Jésus-Christ comme la voie vers le néant n'est pas seulement la participation à des cocktails et des kermesses, mais le souci excessif des questions temporelles/sociales.

  • Tellement t'aimes pas les mises en demeure, t'as mis "demandent" à la place de "demeurent" au 3ème round. Remarque c'est presque mieux, un poil tordu de la langue, puisque que les intellos font seulement semblant de demander, en vérité ils sont vraiment demeurés, ces abrutis intelligents!

  • Corrigé !

Écrire un commentaire

Optionnel