Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chrétien et/ou Gilet jaune

Je répète depuis plusieurs années sur ce blogue ces deux choses :

- La première est que l'idéologie démocrate-chrétienne et le capitalisme sont étroitement liés, à savoir un machiavélisme politique d'une ampleur sans précédent dans l'Histoire et une "économie" dont K. Marx a élucidé l'impulsion mystique.

Les soi-disant "économistes" qui tentent de rendre compte de façon rationnelle du capitalisme ne parviennent pas à en rendre compte. Ce qui permet d'ailleurs de tirer un constat d'échec global de toutes les "sciences humaines" modernes, non pas faites pour éveiller la conscience mais pour l'endormir.

- La seconde est que K. Marx a décrit il y a près d'un siècle et demi la mondialisation et ses conséquences catastrophiques ; tandis que la culture libérale impose de les ignorer. L'ignorance est une condition du capitalisme comme elle est une condition de la dictature.

En ce qui concerne le mouvement des Gilets jaunes, de soulèvement contre les conditions de la vie moderne dans un pays relativement riche (endetté auprès de nations où règne un esclavage plus dur), il présente un avantage et un risque.

Ce soulèvement a le mérite de mettre à jour le machiavélisme extraordinaire des élites dirigeantes, tout l'arsenal rhétorique qu'il requiert, où les journalistes et l'enseignement scolaire ont une part prépondérante dans une France en principe sécularisée. Une part de ceux qui ne distinguaient pas dans la démocratie libérale une dictature molle a sans doute été déniaisée.

Le risque du mouvement des Gilets jaunes est d'inciter à une nouvelle rêverie politique. A cet égard, il faut dire que les chrétiens sont parfaitement dissuadés d'espérer dans la politique autre chose que ce que la nature nous permet d'attendre. Les oeuvres ne mènent pas au Salut chrétien promis par le Christ explique l'Apôtre, mettant ainsi un terme définitif à la démocratie-chrétienne, imputable à des chrétiens félons ou orgueilleux.

Ce n'est pas l'enrichissement que font miroiter les édiles démocrates-chrétiens qui est désirable, mais au contraire la pauvreté qui est une porte ouverte sur les choses de l'Esprit.

Commentaires

  • Il est inutile de combattre cette société de mort, il faut bien plutôt se sauver soi-même en portant la vie : et, c'est justement ce que professe le Christ.

    Pour moi, le capitalisme n'est viable que si on y rajoute le Christ pour l’empêcher d'aller au bout de sa logique marchande : et c'est sans doute la plus grande imposture jamais vue que cette démocratie-chrétienne, car elle rend au final possible certaines des pires monstruosités comme l'utérus artificiel (au prétexte de l'égalité)

    Cette dictature molle est inévitablement appelée à se durcir car, les Gillets Jaunes (ou du moins une partie d'entre eux) portent en eux des germes de radicalité, même si ce n'est pas encore un mouvement radical/révolutionnaire à proprement parler. Et, on ne sera pas surpris d'apprendre que le pouvoir utilisera tous les milieux de la délinquance, du crime, etc. pour que l'ordre règne, ce qui au passage démasque bien la nature de ce même pouvoir.

  • Si l'on accorde aux affaires humaines une attention excessive, dans ce cas on tombe dans le piège tendu par Satan.

Écrire un commentaire

Optionnel